Clockwise... [Tranches de vie] (Ani & Glenn)

Posté le Dim 14 Juil - 14:56
Glenn MacKenzie
Messages : 2022
Dollars : 5063
Date d'inscription : 06/08/2017
Age : 32
Voir le profil de l'utilisateur
Janvier

Alors que j'observais en silence le profil d'Ani qu'éclairait une bougie en fin de vie, je réalisai que la douloureuse et omniprésente tension dans mon corps s'était totalement effacée à partir de l'instant où la jeune femme s'était endormie. Ma Liée reposait dans mes bras, recroquevillée sur elle même pour conserver autant de chaleur que possible, recouverte par absolument toutes les surfaces de tissus que nous avions pu trouver dans mon bateau lorsqu'une nouvelle vague de froid nous avait surpris. Je levai une main hésitante vers sa joue, en retraçai la courbe délicate ainsi que celle du sourire qui flottait sur ses lèvres souples, bien plus serein depuis quelques temps. Son idée de base avait été de venir me chercher pour me convaincre de me réfugier au chaud chez elle, mais... Mais les eaux s'étaient figées autour du port de Staten et surtout autour du chalutier que je n'aurais de toutes façon pas pu abandonner au risque de le retrouver brisé par la pression de la glace sur sa coque. Elle avait alors choisi de rester à mes côtés, n'aurait de toute façon pas vraiment pu rejoindre son appartement. Dans tout New York, qui subissait son hiver le plus rigoureux depuis des décennies, le trafic était totalement paralysé et mettre le nez dehors était particulièrement mal avisé...

Cela faisait déjà trois jours... Trois jours qu'elle subissait sans se plaindre autant l'étroitesse des lieux que les milles consignes de sécurité auxquelles je la soumettais. Elle avait déjà eu l'occasion de séjourner brièvement ici, mais... Pas dans ces conditions où tout était rationné depuis l'eau jusqu'à la nourriture sans oublier les bougies et les rares pas que nous nous autorisions en dehors de la chambre qui était la pièce la mieux isolée. Comme bien souvent, il faisait presque plus « chaud » sous la couche de glace qu'à l'air libre. C'était la faute du vent... Plus d'une fois, elle avait voulu m'accompagner sur le point lorsque je sortais l'inspecter, mais j'avais rapidement trouvé une parade à sa demande qui m'avait probablement autant surpris qu'elle et l'avait laissé sans voix...
« Il faut que tu restes au chaud pour pouvoir me servir de bouillotte quand je reviendrai gelé... ». Elle s'était contenté de hocher la tête et avait accepté sa mission avec peut-être un tout petit peu trop de bonne volonté...

Mais tout c'était bien passé... Comme je l'avais peu à peu constaté et accepté depuis que je la connaissais, mon corps ne la percevait pas comme une menace... Non pas que son contact ne m'était pas encore difficile par moment, mais... Mais je pouvais gérer... Apprécier, même... C'était étrange de retrouver cette proximité après tant d'année de solitude autant morale que physique. Ani était ma compagne... Ma compagne... J'étais encore incrédule rien qu'à prononcer ces mots dans le secret de mon esprit... Ma compagne... Ma Liée... Mon âme... M'anam... Un soupire m'échappa et, en réponse, son bras remonta sur mon torse jusqu'à ce que ses doigts fins viennent se poser dans mon cou.

Elle dormait et je me demandais comment elle-même faisait pour supporter ce corps d'homme contre le sien après tout ce qui lui était arrivé encore très récemment. Je n'avais pas la prétention de croire que j'étais son exception... Ou bien, si je l'étais, c'était en ce sens qu'elle me faisait suffisamment confiance pour affronter ses craintes à mes côtés. J'attendais encore qu'elle me fasse signe pour l'accompagner à ces réunions de paroles dont elle m'avait parlé et espérais que cela pourrait l'aider... Que je pourrais l'aider...

C'était d'ailleurs peut-être pour l'encourager à parler, à s'ouvrir, que j'avais moi-même commencé à... A lui raconter plus en détails ce par quoi j'étais passé... La disparition de ma mère et ce que j'avais vécu avec mon père puis avec mes grand-parents... Mes années de service... Le sable sous mes mains et la douleur dans ma jambe après l'attaque... L'errance et la peur avec la Mort omniprésente pour seule compagnie... L'histoire de certaines des marques sur mon corps qu'elle avait choisi d'aimer comme étant une « part » de moi au même titre que « Mac »... Le soulagement d'être enfin « sauvé » pour être à nouveau abandonné par mon pays, par mon père... Mon chemin jusqu'à elle...

Trois jours... Quelques mots le premier... Un peu plus le second... Encore plus aujourd'hui... Je ne lui avais rien caché à un détail près. Un « détail » que je n'avais révélé qu'à Klaus et que même l'Allemand avait eu du mal à encaisser... Je n'étais même pas certain de pouvoir m'en ouvrir à Armel qui ne vivait pas dans le même monde que le blond et moi... Alors Ani ? Non... C'était une vérité que je préférais lui épargner et espérant qu'elle ne m'en veuille pas de le lui avoir caché si un jour... Mais quelles étaient les chances qu'elle en vienne à me demander quel goût pouvait bien avoir la chair humaine ?

Trois jours... Et je me sentais à la fois vide et plein... Vidé d'énergie et d'une grande part du poids que j'avais sur les épaules, celui de mon passé... Et plein de la compassion et de l'acceptation de ma Liée... Plein de sa chaleur, de la douceur de ses lèvres sur les miennes lorsque je peinais à trouver mes mots. Il faisait un froid polaire, mais nous avions notre bulle de... Juste « notre » bulle... Ce n'était pas parfait, et ça ne le serait sans doute jamais car l'humain est ainsi, plein de défauts et d'insatisfactions... Mais nous étions « bien » et « ensemble »... C'était deux notions que j'avais totalement abandonné depuis des années et qu'elle m'avait rendu...

Alors que je glissais ma main dans ses mèches sombres, la bougie s’éteignit en faisant une dernière fois briller la bague qui ceignait mon doigt depuis maintenant un mois. Je posais un baiser sur le front lisse de ma Liée...

Je t'aime, M'anam...


Clockwise... [Tranches de vie] (Ani & Glenn) Dewc

Clockwise... [Tranches de vie] (Ani & Glenn)

Sujets similaires
-
» Cinéma : The Glenn Miller story.
» GLENN FABRY
» GENESIS&GLENN ▬ Désaccord fatal. [HOT]
» Glenn O'Greaney ~ S'il faut mourir autant ne pas avoir de regrets.
» L'opéra de quat'sous - Portrait de Glenn Mazé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Linked-ink :: New York :: Flashback-
Sauter vers: