Soyons seuls à deux || Jeremiah Swan
avatar
Membre du forum
Messages : 17
Dollars : 50
Date d'inscription : 12/11/2018
Localisation : Brooklyn
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Nov - 23:03
Jeremiah Swan22 ans ○ Bisexuel ○ Étudiant en art visuel ○ «Et la politesse, tu connais ?!» ○ CélibataireMy life before youL’orphelinat, quel drôle d’endroit pour un poupon de 6 mois que l’on a abandonné... Fils d’une mère trop jeune et d’un père stupide, Jeremiah a passé la plus grande partie de son enfance en ce lieu, grandissant parmi des enfants qui allaient et venaient, alors que lui, il restait là. Il n’y avait que lui qui ne partait pas. Il se renferma sur lui-même, il découvrait la joie des jeux en solitaire et la douleur d'une solitude impossible à combler, faisant naître un certain sentiment de pitié chez la plupart des gens qui travaillaient dans l'orphelinat, mais également un étrange mélange entre l'amour maternel et le besoin d'aimer chez l'une des cuisinières, Shirley Swan. Cette dernière, mère de déjà trois enfants, prit la décision d'adopter le blond avec l'accord de son mari. Un mois avant ses 6 ans, Jeremiah arrivait dans sa nouvelle famille, un brin craintif et émerveillé à l'idée d'avoir des parents ainsi que des frères et sœurs. Il avait un aîné du nom de Jensen et deux petites sœurs, des jumelles, baptisées Camille et Mégane. S'il était particulièrement proche des deux plus jeunes, il avait une certaine réticence à l'égard du plus vieux, sûrement parce que ce dernier n'était pas très heureux à l'idée d'avoir un petit frère, craignant de se faire voler l'amour de ses parents. Son frère n'était pas doux à son égard, les coups n'étaient pas rares et leurs parents ne voyaient en ces hématomes que des chamailleries fraternel.

En somme, Jeremiah était un enfant comme les autres, malgré son penchant pour la solitude et son incapacité à tourner sa langue dans sa bouche avant de parler, sans parler de cette violence qu'il gardait profondément ancré en lui depuis que son frère avait commencé à le frapper. Ce trait de caractère lui valu plusieurs rencontres chez le principal, notamment pour bagarre et insolence envers le corps enseignant, qui se désolait de voir un enfant aussi brillant dans son bureau. Ce vieil homme chercha longtemps un moyen de canaliser cette violence qui pourrissait la vie et les études du blond. Après plusieurs essais et échecs, ils trouvèrent enfin une méthode : le dessin. Dans l'art, le jeune garçon semblait renaître, il couchait sur papiers tous ses maux. Il cultiva ce passe-temps, qui devint rapidement sa passion et bien assez tôt, l'orphelin trouva ce qu'il lui donnait des ailes.

À 21 ans, le jeune homme vivait maintenant une vie bien plus plaisante. Les tensions entre lui et son frère s'étaient apaisées, ils étaient maintenant très proches et le blond travaillait dans le même bar que son aîné. Il n'avait jamais vraiment eu de relation sérieuse, avec un homme et une femme, il préférait attendre de trouver « la bonne personne.» Maintenant étudiant en art visuel, il a quitté le nid familial pour tenter de voler de ses propres ailes, au risque de se brûler à force de trop s'approcher du soleil. Pour son départ, ses parents lui ont offert un magnifique cadeau : un dogue de bordeaux prénommé Baloo, un chien auquel il tient plus que tout.
Je recherche...
-Âme lié Ellie Hemmings
-Lien positif : ami, confident...
-Lien négatif : ennemie, relation conflictuelle


RP en coursLiberté feat. Reyna
Wash it away feat. Amelia
La politesse ? J'la baise. feat. Ellie

RP terminésTitre du rp feat. Prénom Nom

RP abandonnésTitre du rp feat. Prénom Nom
In my mindJeremiah, c'est le résultat d'un drôle de mélange entre un être cruellement solitaire et un garçon en manque de compagnie. Il aime la sollitude, le calme de sa chambre et la paix que lui offre sa tablette graphique, mais après un trop long moment, les murs de son havre de paix l'étouffent, le forçant à sortir, à faire quelque chose de sa vie. C'est pour ça, qu'il a choisit de travailler dans ce bar, parce que ce travail lui permet de mélanger à merveille ces deux facettes de sa personnalité; il est à la fois paisible derrière son bar, mais la clientèle le force à avoir un contact avec les personnes présentent.

Son côté solitaire lui donnant parfois l'air timide, le blond se révèle en réalité comme étant un homme sans aucun filtre, ce qui l'a souvent fait passé pour un garçon impoli, alors qu'il a simplement du mal à faire tourner sa langue dans sa bouche avant de parler. Lorsqu'on le réprimande pour son impolitesse, il cherche toujours à se faire pardonner, refusant de laisser cette image de garçon impoli et mal élevé aux gens. Cette même facette, combinée à son amour du contact humain, fait de lui un ami parfait pour les personnes qui, comme lui, n'aime pas se sentir obliger d'envoyer un message à tout les jours à ses amis pour entretenir une amitié. Lui, il préfère voir ses amis en face plutôt qu'au travers d'un écran, faisant de lui cet ami qui n'hésite jamais à se déplacer et à aider.
En savoir plus
© CRIMSON DAY

Mes PNJsRobin RivèraMeilleure amie«Mi amor, lo he perdido todo»«Make my dreams come true.»Alice BlancCopineCharlie et ChloéPetites soeurs«Qui a brûlé tes ailes que je le crame ?» & «Who gives you that pretty smile ?»«I'm taking back the crown.»Jensen Swangrand frère© CRIMSON DAY



«What the fuck ?
-Et la politesse, tu connais ?!»

Jeremiah vous manque de respect en #ff3300
Et Robin se tape l'incruste en #0099ff
avatar
Membre du forum
Messages : 17
Dollars : 50
Date d'inscription : 12/11/2018
Localisation : Brooklyn
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Nov - 23:21
Mes damesReyna A. BarberáCousineSi vous voulez mon avis, on fonce tout droit vers une génération d'handicapés sociaux. Quand j'parle d'handicapé sociaux, je le vois pas sous le même angle que les autres parce que dans ce cas, je m'inclurai dans le lot. Non, non, j'n'ai pas à être foutu dans le même panier que les autres. J'suis pas supérieur, mais j'ne veux pas être semblable. J'me dis que bientôt, plus rien ne sera vrai, aujourd'hui on y est presque. Faux sourire, fausse sympathie, faux compliments. Qui, vraiment, n'a jamais pensé à l'immondice des chaussures de la nana d'à côté avant de lui lancer qu'elles étaient vraiment jolies ? L'handicap, c'est l'hypocrisie.«What the fuck ?»Ellie HemmingsÂme liéPrénom NomIntitulé du lienSi vous voulez mon avis, on fonce tout droit vers une génération d'handicapés sociaux. Quand j'parle d'handicapé sociaux, je le vois pas sous le même angle que les autres parce que dans ce cas, je m'inclurai dans le lot. Non, non, j'n'ai pas à être foutu dans le même panier que les autres. J'suis pas supérieur, mais j'ne veux pas être semblable. J'me dis que bientôt, plus rien ne sera vrai, aujourd'hui on y est presque. Faux sourire, fausse sympathie, faux compliments. Qui, vraiment, n'a jamais pensé à l'immondice des chaussures de la nana d'à côté avant de lui lancer qu'elles étaient vraiment jolies ? L'handicap, c'est l'hypocrisie.Si vous voulez mon avis, on fonce tout droit vers une génération d'handicapés sociaux. Quand j'parle d'handicapé sociaux, je le vois pas sous le même angle que les autres parce que dans ce cas, je m'inclurai dans le lot. Non, non, j'n'ai pas à être foutu dans le même panier que les autres. J'suis pas supérieur, mais j'ne veux pas être semblable. J'me dis que bientôt, plus rien ne sera vrai, aujourd'hui on y est presque. Faux sourire, fausse sympathie, faux compliments. Qui, vraiment, n'a jamais pensé à l'immondice des chaussures de la nana d'à côté avant de lui lancer qu'elles étaient vraiment jolies ? L'handicap, c'est l'hypocrisie.Prénom NomIntitulé du lien© CRIMSON DAY



«What the fuck ?
-Et la politesse, tu connais ?!»

Jeremiah vous manque de respect en #ff3300
Et Robin se tape l'incruste en #0099ff
avatar
Membre du forum
Messages : 17
Dollars : 50
Date d'inscription : 12/11/2018
Localisation : Brooklyn
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Nov - 23:22
MessieursPrénom NomIntitulé du lienSi vous voulez mon avis, on fonce tout droit vers une génération d'handicapés sociaux. Quand j'parle d'handicapé sociaux, je le vois pas sous le même angle que les autres parce que dans ce cas, je m'inclurai dans le lot. Non, non, j'n'ai pas à être foutu dans le même panier que les autres. J'suis pas supérieur, mais j'ne veux pas être semblable. J'me dis que bientôt, plus rien ne sera vrai, aujourd'hui on y est presque. Faux sourire, fausse sympathie, faux compliments. Qui, vraiment, n'a jamais pensé à l'immondice des chaussures de la nana d'à côté avant de lui lancer qu'elles étaient vraiment jolies ? L'handicap, c'est l'hypocrisie.Si vous voulez mon avis, on fonce tout droit vers une génération d'handicapés sociaux. Quand j'parle d'handicapé sociaux, je le vois pas sous le même angle que les autres parce que dans ce cas, je m'inclurai dans le lot. Non, non, j'n'ai pas à être foutu dans le même panier que les autres. J'suis pas supérieur, mais j'ne veux pas être semblable. J'me dis que bientôt, plus rien ne sera vrai, aujourd'hui on y est presque. Faux sourire, fausse sympathie, faux compliments. Qui, vraiment, n'a jamais pensé à l'immondice des chaussures de la nana d'à côté avant de lui lancer qu'elles étaient vraiment jolies ? L'handicap, c'est l'hypocrisie.Prénom NomIntitulé du lienPrénom NomIntitulé du lienSi vous voulez mon avis, on fonce tout droit vers une génération d'handicapés sociaux. Quand j'parle d'handicapé sociaux, je le vois pas sous le même angle que les autres parce que dans ce cas, je m'inclurai dans le lot. Non, non, j'n'ai pas à être foutu dans le même panier que les autres. J'suis pas supérieur, mais j'ne veux pas être semblable. J'me dis que bientôt, plus rien ne sera vrai, aujourd'hui on y est presque. Faux sourire, fausse sympathie, faux compliments. Qui, vraiment, n'a jamais pensé à l'immondice des chaussures de la nana d'à côté avant de lui lancer qu'elles étaient vraiment jolies ? L'handicap, c'est l'hypocrisie.Si vous voulez mon avis, on fonce tout droit vers une génération d'handicapés sociaux. Quand j'parle d'handicapé sociaux, je le vois pas sous le même angle que les autres parce que dans ce cas, je m'inclurai dans le lot. Non, non, j'n'ai pas à être foutu dans le même panier que les autres. J'suis pas supérieur, mais j'ne veux pas être semblable. J'me dis que bientôt, plus rien ne sera vrai, aujourd'hui on y est presque. Faux sourire, fausse sympathie, faux compliments. Qui, vraiment, n'a jamais pensé à l'immondice des chaussures de la nana d'à côté avant de lui lancer qu'elles étaient vraiment jolies ? L'handicap, c'est l'hypocrisie.Prénom NomIntitulé du lien© CRIMSON DAY



«What the fuck ?
-Et la politesse, tu connais ?!»

Jeremiah vous manque de respect en #ff3300
Et Robin se tape l'incruste en #0099ff
avatar
Membre du forum
Messages : 17
Dollars : 50
Date d'inscription : 12/11/2018
Localisation : Brooklyn
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Nov - 23:23
+1

Et c'est ouvert !



«What the fuck ?
-Et la politesse, tu connais ?!»

Jeremiah vous manque de respect en #ff3300
Et Robin se tape l'incruste en #0099ff
Contenu sponsorisé
Soyons seuls à deux || Jeremiah Swan
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soyons seuls ensemble (Pv Aki-chan)
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Deux humoristes virés du poste
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Linked-ink :: Personnages :: Gestion du Personnage :: Relations-
Sauter vers: