The Big Bad Wolf. - Ethan O'Neill. [U.C]
avatar
Administrateur
Administrateur
Messages : 62
Dollars : 145
Date d'inscription : 04/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 25 Mai - 22:42
ETHAN
NOM COMPLET | Ethan O'Neill.
GENRE | Masculin.
ÂGE | 32 ans.
NATIONALITÉ | Américaine.
ORIGINES | Irlandaises.
ORIENTATION SEXUELLE | Un trou est un trou, vous connaissez la suite.
STATUT | Célibatard.
SITUATION FINANCIÈRE | On a connu bien, bien, bien pire...
HABITATION | Bronx. Côté bien chaud.
MÉTIER | Il est ce qu'on pourrait appeler un "réapprovisionner". Il trouve un fournisseur de drogue et il réapprovisionne ses petites mains (les dealeurs). Oh. Et il est le créateur d'un site porno illégal. Chacun sa façon de s'amuser.
AVATAR | Fanta (OC)- ID Boomer
PSEUDAL
Dis-nous des choses sur toi IRL ! C'que tu veux, ton prénom ton âge, c'que tu fais dans la vie, comment tu nous as connu -on adore savoir ça... N'importe quoi ~ On a envie de te connaître <3
"La souffrance excite, ranime, irrite les nerfs ; elle fait saigner le cœur, elle abrège l'agonie."
En 4 lignes ou plus, développez ce que votre personnage pense de sa phrase, ce qu'il pense de "Dieu" etc. Merci d'écrire une traduction française ici si votre phrase est dans une autre langue !
CARACTÈRE
7 lignes minimum.
HISTOIRE
Je suis né à Dublin, en Irlande, il y a maintenant un peu plus de trente-trois ans. Mon père et ma mère… j’sais même pas pourquoi ils m’ont fait, en fait. Ils n’étaient jamais présents. Travaillaient beaucoup. Tout le temps, en fait. Même quand ils étaient là, ils étaient pas là. Toujours au téléphone, à parler business, tandis que moi, je grandissais. C’était à peine s’ils savaient quand était mon anniversaire. Pourtant, ils s’étaient déjà fait une idée de ce que je serais. De ce que je deviendrais. Le fils idéal. Le fils rêvé. Celui qui les rendrait fier, en ayant de bonnes notes à l’école, en m’faisant plein d’amis, en f’sant de longues études qui m’amèneraient à un poste confortable dans une société renommée, puissance, riche. Comme moi, au final. Enfin. Comme le moi qu’ils rêvaient que je sois.

Et bizarrement, ils se sont jamais dit qu’j’pourrais les décevoir. Ils ont dû en tomber des nues. Mais j’l’ai jamais vraiment su. L’pire dans tout ça, c’est qu’c’est moi le raté dans la famille. Alors que tout ça, c’est de leur faute.

J’ai jamais été un bon élève. J’arrivais pas à me concentrer en classe. J’retenais rien. J’faisais un rejet de tout c’qui était scolaire. Ils m’ont fait donner des cours particuliers. Mais rien à faire. J’ai fini par être effrayé à l’idée de voir la simple gueule d’mes profs. Et mes camarades, c’était pas mieux. J’avais pas d’amis. J’arrivais pas à m’en faire. J’étais trop bizarre, pour eux. Et j’ai vite été étiqueté comme le demeuré de l’école. Le weirdo. Le gamin à qui fallait pas parler, dont on se moquait. Qu’on ignorait.

Le laissé pour compte.

J’arrivais pas à m’adapter. Mais personne m’a jamais aidé pour que j’puisse y parvenir. On m’a laissé tombé. On m’a tourné le dos. Alors j’l’ai accepté. J’ai accepté d’vivre avec ça. D’être celui que tout le monde voulait que je sois. Même mes parents. Et l’pire, c’était de voir le dégoût, la déception constante dans leurs yeux, lorsqu’ils posaient enfin un regard sur ma personne. J’ai jamais été désiré. J’ai jamais compris pourquoi ils avaient fait un gosse, en fait.

Et ça a duré.

Mais j’ai eu un espoir, quand on m’a annoncé qu’on allait déménager. J’avais douze ans. Mon père devait bouger à New York pour son travail. Bien évidemment, le reste de la « famille » - quelle blague, ce terme, pour décrire cette mascarade – devait le suivre. J’flippais pas. J’me disais qu’avec un peu de chance, j’réussirais enfin à faire c’que j’arrivais pas à Dublin. Dublin, c’est pas une grande capitale, v’voyez. On s’connait bien, quand on vit dans le même quartier. Et puis, la réputation file vite, et elle vous colle au cul comme le restant d’une chiasse mal essuyée. J’me disais qu’avec un peu d’chance, donc… New York, ce serait mieux.

J’crois qu’j’tiens ça d’mes parents. Mais j’me suis bien planté. Et voyez, j’suis pas devenu une belle fleur, moi, à force d’me planter. J’suis d’venu… le genre de monstre qu’on veut pas croiser dans la rue.

[...]
avatar
Chunk Norris
Messages : 1481
Dollars : 2185
Date d'inscription : 17/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 26 Mai - 1:57
:brows:



Memories consume
Like opening the wound
I'm picking me apart again
avatar
The loneliest whale in the sea
Messages : 989
Dollars : 1940
Date d'inscription : 06/08/2017
Age : 31
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 26 Mai - 8:39
Bienvenue (re bienvenue?) et bonne rédaction Ethan :glenn:


avatar
Membre du forum
Messages : 152
Dollars : 30
Date d'inscription : 09/09/2017
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Mai - 17:37
Wesh. Tu m'fais d'l'effet. :rero:




Everybody wants to go to heaven. But nobody wants to die.

F  u  c  k  n  g
◄| ▣ |►
s e r i o u s.
avatar
Administrateur
Administrateur
Messages : 62
Dollars : 145
Date d'inscription : 04/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Mai - 17:52
Wesh. Pas toi. :rero:
avatar
Membre du forum
Messages : 368
Dollars : 730
Date d'inscription : 18/07/2017
Age : 21
Localisation : Planète terre
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Mai - 20:07
avatar
Nouvel arrivant
Messages : 66
Dollars : 136
Date d'inscription : 23/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Juin - 9:18
J'avoue que... héhé... Bonsoir... *regard d'une personne qui sait pas draguer*
Veut lire un peu ce que cache Ethan wesh :D



   
Dreams
On croit que les rêves, c'est fait pour se réaliser. C'est ça le problème des rêves : les rêves, c'est fait pour être rêvés.

©️ FRIMELDA
Contenu sponsorisé
The Big Bad Wolf. - Ethan O'Neill. [U.C]
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Après O'Neill, Jackson s'invite à SGU.
» Rp avec Thunder Wolf ?
» Bienvenue aux Galeries Red Wolf
» La parabole des ténèbres - partie 3 [Ethan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Linked-ink :: Personnages :: Papiers d'identité-
Sauter vers: