[EVENT] Acte I ;; Prémices
avatar
Nouvel arrivant
Messages : 3
Dollars : 18
Date d'inscription : 02/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 2 Avr - 4:21


Le monde, tel qu'il était, tel qu'il avait toujours été. Rien n'avait jamais changé. Il avait toujours été régit par un ordre divin indubitable. Celui qui disait que l'Homme avait été façonné pour n'être complet qu'au contact du morceau d'âme qui lui avait un jour été arraché, pour ensuite être lié au sein de l'enveloppe charnelle d'un autre. Dans l'amitié comme dans l'amour et la haine, ce lien puissant avait tissé un fil d'or dans l'ère humaine. Depuis toujours et à jamais, les phrases s'étaient ancrées dans cette société comme un pilier fondateur immuable. Les hommes et les femmes de la planète terre, dirigés par ces mots originels, avaient toujours dû se plier à ce schéma inaltérable, tant et si bien que les mots avaient fini par contrôler les existences, les chemins de vie.

Mais...

_____________________________________________________________________________________________

JEUDI 29 MARS 2018


"J'ai vraiment cru l'avoir perdu. Pour de bon."

NEW YORK - La toile s'agite ce matin après avoir reçu le témoignage poignant de deux cinquantenaires, Marty et Erica Sanchez, posté sur Facebook. Un couple d'âmes liées de longue date, ils se sont tous deux rencontrés à l'Université pour ne jamais se quitter. Mais en se réveillant ce matin, Erica a cru vivre l'horreur.

Tout était normal au début, je croyais que je m'en rendrais compte plus vite mais ce n'est qu'en sortant de ma douche que je l'ai remarqué. Ma phrase avait disparu ! Comme par magie, mon bras gauche complètement vide. J'ai d'abord cru que je rêvais, j'avais vu mon mari partir ce matin là et il allait très bien. Le choc m'a secouée, j'ai vraiment cru l'avoir perdu. Pour de bon. Et puis, dans un réflexe qui m'a paru stupide à ce moment là, j'ai pris mon téléphone et j'ai appelé Marty, comme pour être sûre. C'est quand il a décroché que j'ai compris que quelque chose n'allait pas ; Ma phrase n'était plus là, mais mon lié était toujours vivant... Et sa phrase à lui n'avait pas bougé !

Marty Sanchez a été hospitalisé après les faits pour des examens de santé approfondis. Ils n'ont fait que révéler ce qu'il savait déjà ; l'homme est en pleine santé et rien n'aurait pu provoquer la disparition de la phrase de son âme liée... Ce n'est que quelques heures après la publication de leur témoignage que d'autres cas sont apparus.
Nos experts exposent des "Evénements sans précédents. Si certains semblent ne pas être touchés par ces troubles incompréhensibles, d'autres appréhendent de voir leur phrase s'effacer, tout à coup, sans raison. Les célébrités réagissent, les politiques également. Le maire de New York a twitté, ce soir, un message visant à apaiser les foules. Le président, Donald Jr Trump, ne s'est pas encore prononcé.

Bill De Blasio
@NYCMayor
Nous faisons face à une situation sans précédent, il nous est impossible de déterminer la source de ces troubles. Nous faisons de notre mieux, ici à New York et partout dans le monde pour comprendre ces phénomènes. Gardons notre calme. IN GOD, WE TRUST.


A-t-il déclaré, citant notre devise Américaine. Mais sur Facebook, Twitter, Instagram, les avis pleuvent et les inquiétudes grandissent. Les phrases réapparaitront-elles ? Est-ce la fin des âmes liées, d'où viennent ces  perturbations ? Qui se profile derrière ces troubles? Devons nous nous attendre à de plus amples problèmes ?

Nous nous contenterons de citer notre devise, et notre maire.
IN GOD, WE TRUST.
Ou du moins, nous espérons.

Jéremiah Day pour le New York Times.

_____________________________________________________________________________________________

DIMANCHE PREMIER AVRIL


"La situation est sans précédent. "


NEW YORK - Nous sommes le 1er avril 2018 et nous faisons face, aujourd'hui à un blackout mondial. La situation est sans précédent. C'est dans la nuit du 31 mars, à deux heures du matin, que tous les réseaux téléphoniques ont été coupés. Peu de temps après cela, il en a été de même pour le réseau internet mondial, ainsi que pour les chaînes télévisuelles. La cause de tout ceci ? Il nous est impossible de le savoir. Le président n'a encore fait aucune déclaration, les autorités n'ont transmit aucun message autre que celui de garder notre calme, de patienter. Notre dirigeant ainsi que bon nombre d'éminents membres du gouvernements sont actuellement réunis en huit clos dans le bureau ovale. L'ONU, lui, a réuni ses représentants pour faire face à la situation. La piste terroriste est fortement envisagée, ou du moins l'a été, jusqu'à ce qu'un nouvel évènement ne frappe la population mondiale.

Nous vous relations dans le numéro du jeudi 29 mars, l'histoire d'Erica Sanchez, qui avait vu sa phrase disparaître sans explication possible. Ce matin, nous sommes tous dans son cas. Les phrases ont disparu, l'encre pourtant indélébile qui nous lie à nos âme liées s'est effacée. Tout cela ne soulève que des questions, et nous n'avons accès à aucune réponse. Qu'en est-il des personnes avec lesquelles nous sommes liés ? Ce lien existe-t-il toujours ? Cela signifie-t-il la fin de ce monde tel qu'on l'a connu, de notre ère ? Devons nous supposer un abandon divin ? L'oeuvre d'une société scientifique, d'une entité inconnue ? Il nous est impossible de le dire. La panique s'insuffle dans les rues de New York, les postes de police sont débordés, les rassemblements s'organisent au coin des rues de notre ville et en réponse à cela, un silence épais. Intense.

Bill de Blasio, notre maire, a décidé de briser le silence et d'organiser un rassemblement, aujourd'hui, au New York City Hall. Nous avons décidé de transmettre son communiqué.

Chers habitants de New York,

En ces heures troubles je comprends votre énervement, votre incompréhension et votre panique. Je vous prie de garder votre calme et d'être patients. Ce matin, à la première heure, a été ouvert un bureau de crise destiné aux âmes liées ; si vous êtes lié et que vous êtes sans nouvelle de votre moitié d'âme, vous pouvez venir décliner votre identité ainsi que celle de votre lié. Des listes seront affichées régulièrement dans la mairie, vous permettant de venir vérifier le bon état de santé de votre âme liée.

Bill de Blasio.


Les questions demeurent, cependant. Face à la disparition des réseaux internet et des chaînes télévisuelles, une grande colère s'est élevée. De nombreuses personnes  et métiers s'en trouvent grandement affectés, paralysés. En l'absence de nos éditions numériques le New York Time s'engage à vous tenir informés des avancées auxquels nous auront accès par la presse papier. Les numéros seront distribués à grande échelle.

Ne cédez pas à la panique. Gardons notre calme pour le plus grand bien,

Mark Thompson, Directeur du New York Times, pour le New York Times.


Résumé et précisions :
Vous l’aurez bien compris, vos phrases ont toutes disparues. Toutes, sans aucune exception. C’est une situation sans pareille, quelque chose d’inconcevable et d’incompréhensible. New York est en ébullition. Le monde entier est sous le choc.
De plus, vous n’avez aucun moyen de communiquer avec qui que ce soit. Les lignes téléphoniques ont été coupées, internet a été hacké. Vous n’avez plus de moyen de communication que ce soit avec votre âme liée, vos amis, votre famille, personne.

La seule chose qui passe, c’est la radio. Et une seule fréquence, celle d’état d’urgence. C’est vous dire à quel point c’est le bordel.

Ainsi, vous êtes donc au courant qu’un rassemblement et un recensement est en cours, à l’hôtel de ville de la ville de New York. L’occasion, peut-être, de voir votre lié-e et vous assurer qu’il/elle est bien en vie. Qu’il/elle va bien.

Mais vous n’avez pas plus d’informations. La situation est floue. Et quand vous posez des questions, la seule réponse que les autorités vous donnent est la suivante : nous ignorons ce qu’il se passe actuellement, nous ne pouvons qu’attendre un retour à la normale des choses.
Pour un bon déroulement de l’event :

  •  Vous pouvez poster à la suite de ce sujet, qui est un sujet général et donc de groupe. Mais vous pouvez également ouvrir un nouveau sujet privé dans le sous forum adéquat.
  •  Nous ne voulons pas vous retirer vos liés ni vos liens. Sachez donc que cette histoire est temporaire, mais s’ancre réellement dans le contexte du forum. C’est canon, vous n’avez plus de phrase sur l’avant-bras. Pour autant, cela n’annule pas votre relation avec votre lié. Juste qu’officiellement, plus personne n’est lié à plus personne.
  •  Vous pourrez toujours continuer vos rps déjà lancés, ou bien en ouvrir d’autres pré-event, mais merci de tenir compte de la temporalité du contexte et donc de l’event.
  •  Je le répète, mais cet évènement s’ancre réellement dans le contexte et change pas mal de choses.
  • Pour ceux qui avaient prévus de se lier, mais qui ne le sont pas encore, vous pouvez toujours ouvrir des sujets « flashbacks », pré-event, mais une fois encore, il vous faudra tenir compte, plus tard, des évènements actuels.


On le sait, on se répète beaucoup, mais on ne veut pas que vous pensiez que l’on veut vous mettre des bâtons dans les roues, par rapport à ce que vous auriez pu prévoir. Seulement, un contexte est fait pour évoluer et nous souhaitions partager avec vous ce sur quoi nous avons réfléchi
avatar
Nouvel arrivant
Messages : 3
Dollars : 18
Date d'inscription : 02/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Mai - 16:14



LUNDI 16 AVRIL 2018


"Le retour à la civilisation."

NEW YORK - Ce matin, il y a comme une vague de soulagement sur la ville de New York. En allumant votre lumière et en regardant votre téléphone, en sortant dans la rue, vous vous êtes peut-être rendus compte du changement majeur qui a, encore une fois, ébranlé notre ville. Ou plutôt, du retour à la normale...

Il aura fallut deux semaines aux gouvernements, au FBI, à la CIA et à leurs services de cyber-sécurité pour venir à bout du cataclysme qui a ébranlé notre pays, et le monde entier. Les communications ont été rétablies cette nuit, à cinq heures trente six du matin. A ce jour, il n'y a encore eut aucunes revendications, aucunes manifestations claires de ce qui, ou de ceux, qui ont provoqué cette catastrophe. Les phrases, elles, ne sont à ce jour pas revenues.

FBI
@FBI
Après deux longues semaines sans communications, nous sommes parvenus, avec l'aide de l'ONU, de l'OTAN, du Mossad, d'Interpol ainsi que de la CIA et diverses autres organisations de sécurité mondiale, à rétablir les réseaux. Nous ne savons pas d'où vient cette menace, mais les Etats Unis d'Amérique sont prêts à répliquer, pour l'éradiquer.


Le FBI assure que la sécurité du pays est entre de bonnes mains, cependant nous ne pouvons que constater les dégâts qu'on provoqué ces deux semaines dans le noir. Émeutes, vols, violence dans les rues. Crash boursier, gel des activités numériques, toute une branche de notre société immobilisée. Un trafic perturbé, une sur-activité de la presse papier, tout cela a déréglé notre société qui, ce matin, semble déjà avoir oublié comment fonctionnaient les rouages d'une vie qui était pourtant la nôtre. New York peine à se mettre en marche, pourtant tout semble déjà plus calme. Plus apaisé.

Rien ne nous dit cependant d'où provient la menace, et rien n'apaise la peine des âmes liées esseulées. Une ombre d'inquiétude plane, un sentiment commun prêt à accueillir un nouveau couperet, une nouvelle menace, un nouveau chamboulement. Qu'en est-il des mots, des phrases, de la présence divine qui assurait nos destins ?

Jéremiah Day pour le New York Times.

_______________

- Vous pouvez toujours rp dans la période de temps sans communication. Il suffira simplement de dater votre rp durant les deux semaines qui concernent cette période.
[EVENT] Acte I ;; Prémices
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Event #2 - Les Prémices
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» Fin de l'acte et passage en beta
» Event 5 : Ecriture & Dessin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Linked-ink :: New York :: EVENT - L'hôtel de ville-
Sauter vers: