Maräa Holson ~ La vie est courte, alors profite avant que le temps ne te meurtrisse ~ en cours
avatar
Nouvel arrivant
Messages : 3
Dollars : 10
Date d'inscription : 07/02/2018
Age : 17
Localisation : Quelque part en France
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Fév - 22:10
PRÉNOM
NOM COMPLET | Maräa HOLSON
GENRE | Femme
ÂGE | 19 ans (01/01/1998)
NATIONALITÉ | Américaine
ORIGINES | Canadienne/Italienne
ORIENTATION SEXUELLE | Bisexuelle
STATUT | Célibataire
SITUATION FINANCIÈRE | Stable
HABITATION | dans le Queens
MÉTIER | photographe en tous genres
AVATAR | Note de la créatrice de Maräa : l'avatar est provisoire, je dois le coloriser. C'est un OC créait spécialement pour le forum, donc Maräa Holson
PSEUDAL

B’jour, je suis Alix, une lycéenne de 17 ans qui bosse dur ses études. J’ai déjà rp sur d’autres forums pendant deux ans jusqu’à ce que le temps me manque. C’est une amie que j’ai rencontré sur l’un de ces forums et avec qui j’ai gardé contact qui m’a donné envie de rp de nouveau. Le temps étant un peu plus présent j’ai décidé de me relancer dans l’aventure du rpg. J’avoue que le forum va me changer des animaux et fury déjà incarnés mais je sens que je vais me plaire ici ! Du coup je vous ai connu grâce à mon amie, qui nous a cherché un forum cool avec un contexte sympa. Et c’est vous que j’ai préféré rejoindre ! Ce que je veux, c’est retrouver le plaisir d’écrire qui me manque atrocement, parce que franchement, écrire quatre pages de commentaire littéraire c’est pas fun...
" Peins le vent avant qu’il ne s’échappe sans que ton message soit passé"

Ma phrase est belle, je l’ai toujours aimé et l’aimerais toujours. J’ai toujours pensé à essayer de lui trouver un sens et le plus beau fut comme la phrase latine « Memento Mori » : « Souviens-toi que tu es mortel ». Je suis mortelle et cette phrase me rappelle sans cesse que je dois profiter de la courte vie qui m’est offerte. En deuxième sens, j’ai pensé qu’elle faisait écho à ma destinée. J’aurai donc un message à faire passer au reste du monde. J’ai cherché, tout le temps de ma tendre enfance entre autre, un moyen communicatif de m’exprimer au monde. C’est ainsi que j’ai découvert la photo. Bref, je ne suis pas ici dans cette rubrique pour parler de mon histoire.

J’espère rencontrer rapidement mon âme liée. C’est l’une de mes principales préoccupations. Par curiosité surtout, mais aussi parce que je me demande si je tomberai amoureuse d’elle ou si ce sera une simple compagne de route. Le monde dans lequel nous vivons est changeant. Et si mon âme liée peut m’épauler et vice-versa, ce n’est pas de refus ! A voir donc….

Dieu ? Ma mère était croyante, mais mon père ne l’ait pas. Je n’y ai jamais vraiment cru non plus. Il y a peut-être une force supérieure au-dessus de nous, mais y a-t-il un besoin de la vénérer ? L’Histoire nous a pourtant par mainte fois prouvée où la croyance conduit les Hommes. Il suffit d’une banale différence entre deux religions pour qu’une guerre éclate. Et ce que je trouve comique, c’est que « Dieu » ne veut pas que ses enfants fassent couler le sang en son nom. Par contre, je crois au destin. Il compose d’ailleurs ma vie. J’ai beau vivre au jour le jour, les rencontres, le hasard, pour moi tout est dicté. C’est pour cela qu’en dehors de mon message sur mon bras, je ne me prends pas vraiment la tête avec ce genre de choses futiles. Mais attendez, cela ne fait pas parti mon caractère ça ? Alors qu’est-ce que je fais à en parler ici ?

CARACTÈRE

Alors alors… par où commencer ? Peut-être pourrions-nous commencer par des choses plus simples que ma manière de penser, légèrement évoquée précédemment ? Donc, tout d’abord je me définis comme une fille gentille, loyale, qui a le goût du rire. Je suis éloquente, très expressive, étant par ailleurs parfois perturbante. Enfin on peut apercevoir cette facette de moi une fois que j’ai observé les autres. Effectivement je suis comme cela, quand j’arrive dans un lieu inconnu, avec des personnes inconnues, je me poste souvent dans un coin pour observer l’atmosphère, comment les personnes autour de moi évoluent… et puis après je fonce faire des rencontres. J’avoue, j’ai besoin de ce petit temps d’adaptation pour me sentir à l’aise. Je n’apprécie guère que l’on me marche sur les pieds et je le fais clairement savoir. Si une personne a un problème avec moi il vaut mieux que cela se règle vite car je trouve que la vie est trop courte pour se prendre la tête durant des décennies pour une histoire d’héritage par exemple. Après j’avoue être sincère dans mes sentiments et j’ai une sainte horreur de m’être faite manipuler. Je suis assez impulsive, mais oublie bien vite les « accidents » banals. J’aime ma famille et mes amis proches, que je chérie par-dessus tout. Si bien que je peux être parfois un peu trop envahissante ou surprotectrice. Du coup des amis c’est un peu compliqué d’en avoir vu que je viens juste d’emménager à New-York.

Oui je l’avoue, sous mes traits candides se cache une véritable rebelle. J’adore la musique et surtout le rock, tout ce qui est atypique. Mon look essaie un peu de mettre cette facette de moi en avant. Mes cheveux colorés, mes t-shirts et jeans troué, mes collants résilles, mes tatouages, piercings… la liste est longue, donc je pense que je vous avais saisi l’idée et que l’on peut passer à autre chose.

Finalement je conclurai avec ma manière de penser. Ma phrase résume tout en fait. Notre vie est courte, il faut donc en profiter au maximum, faire des rencontres, sortir, s’éclater, vivre sans soucis et rancunes. Bon cette dernière idée est dure à accomplir pour la simple et bonne raison qu’il y aura toujours un chieur pour te pourrir ta vie. Mais il y a longtemps que j’ai appris à faire avec. Ma conviction est aussi de vivre de ma passion, qui m’a déjà tant donné… et donc de faire passer mon message par elle.
HISTOIRE
15 lignes minimum.
Je suis le fruit improbable d’une rencontre entre une italienne, Isabella Grigollia, et d’un canadien, Ethan Holson. Ils se sont rencontrés jeunes (20 ans et 23 ans), à Québec. Maman était une voyageuse qui faisait son premier tour du monde quand elle a rencontré papa dans un bar. Et comme par magie, ils tombèrent fous l’un de l’autre lorsqu’ils se rendirent compte que c’étaient des âmes liées. Ma mère se posa plus longtemps que prévu à Québec pour finalement y rester trois mois. Durant tout ce temps, ils profitèrent de la vie et de leur jeunesse et oui, alors que ma mère était encore vierge, ils ont couché ensemble. Quand les parents de maman ont commencé à s’inquiéter, elle est rentrée à Rome extrêmement triste. Ce qui me parait logique mais bon… ce n’est que mon point de vue. En rentrant, ma génitrice s’est rendue compte qu’elle était enceinte… aïe, mes grands-parents, très catholiques, n’ont pas trop apprécié la nouvelle. Sachant qu’elle avait déjà été promise à un italien aussi catholique qu’elle et qu’elle devait rester vierge jusqu’ au mariage. Ne voulant pas avorter, ils l’ont mise à la porte. Elle a fait des petits boulots et s’est faite héberger par des amies.

Isabella regrettait terriblement le choix de m’avoir gardé et surtout d’avoir rencontré mon père. Elle était en dépression, s’étant laissée convaincre par sa famille qu’elle avait été manipulée par mon père. Mais trois mois après cette rencontre qui l’a mené au bord du gouffre, une amie à elle a fait des démarches et a appelé Ethan pour lui expliquer la situation. Fou de colère face à l’injustice de la situation de son âme liée, et se sentant terriblement coupable, Ethan a pris un billet d’avion pour l’Italie et a rejoint ma mère à Rome. Lorsque les deux amants se sont retrouvés ma mère est sortie de sa dépression et elle s’est laissée convaincre de quitter son pays natal pour aller vivre à Québec avec mon père. Le choix a été vite fait. Et comme ma mère était croyante mon père a accepté de l’épouser avant qu’elle accouche, que je sois considérée comme une enfant dans un mariage, que ma mère retrouve un petit peu de sa « dignité ». C’était une femme fière, avec un sacré caractère c’était sur ! Mes parents ont ensuite emménagé ensemble et je suis née, ce jour de l’an 1998. J’étais leur petit monde, le fruit de leur union, ils m’ont tout offert.

Tout cela ressemble à un conte de fée pas vrai ? C’était le cas, mais la vie nous rappelle aisément qu’elle peut être une connasse…

J’avais trois ans. Premier voyage de mes parents où je les accompagnais. Mes parents travaillaient tous les deux depuis un petit moment et cela leur prenait beaucoup de temps que je passais chez une nounou. On vivait confortablement et ma mère n’avait pas perdu le goût du voyage. Alors elle continuait sa quête du tour du monde et pour essayer de rattraper les moments où ils ne pouvaient pas s’occuper de moi ils m’ont emmené. Nous sommes donc parti six mois aux Etats-Unis et nous étions à New York lors de l’attentat des tours jumelles. Cela a vraiment refroidi mes parents et nous nous sommes empressés de rentrer. Ils ont décidé d’arrêter un peu de voyager et se sont concentrés plus sur moi. Papa m’a raconté qu’à de nombreuses reprises depuis que l’attentat m’avait chamboulé. L’agitation qui a parcouru les rues, l’apocalypse… cela m’aurait rendue toute chose. J’ai depuis longtemps oublié cet épisode, j’étais trop jeune. N’empêche qu’il nous aura permis de rapprocher ma famille. Car mes parents ont cherché un job où ils auraient l’occasion de s’occuper plus facilement de moi.

Les années passèrent. Vous rajoutez donc deux ans et nous voilà en 2003. Cela fait donc six ans que maman n’avait pas vu sa famille et elle lui manquait toujours autant. Jusqu’à ce qu’elle reçoive une lettre lui annonçant que sa jeune sœur allait se marier et que cette dernière la convie à son mariage. L’occasion était trop belle et ma mère a souhaité que nous venions mon père et moi pour qu’elle nous présente à toute la famille Grigollia, voulant enterrer la hache de guerre au passage. Je pense que cela aurait pu mieux se passer…. je me souviendrai toujours de la scène quand j’ai été confronté à ma famille maternelle qui n’avait en rien en commun avec mon côté paternel. Je suis restée cachée dans les jambes de mon papa, ma mère devant nous, dressant fièrement la tête face à la froideur de la famille italienne. Je me souviendrai toujours de regard froid de ma grand-mère qui en a deux phrases a anéanti ma mère sur place :

« Tu n’es plus une Grigollia maintenant, non ? Alors comment oses-tu remettre les pieds ici après le déshonneur que tu nous as fait subir ? »

Je me souviendrai, oh je me souviendrai de ce français si bien prononcé, de cette phrase apprise par cœur pour l’occasion, de ces regards carnassiers et hautains, de la tête de ma mère qui tombe en avant, honteuse, et des larmes que je vois s’écraser par terre. Mon père était abasourdi, incapable de prononcer le moindre mot. Je tremblais de colère, et maman de tristesse, je me suis avancée vers elle et j’ai serré ses jambes. S’il y a bien quelque chose que j’ai retenu de maman c’est de ne jamais me laisser marcher sur les pieds. Je ne connaissais pas ces gens, je n’avais aucun compte à leur rendre. J’ai encore avancé et les poings sur les hanches, mes yeux lançant des éclairs, j’ai dit :

« Pezzos di merda, tous autant que vous êtes ! Grande scrofa sciocca ! » ai-je conclu en pointant la personne qui me servait de grand-mère du doigt.

J’ai tourné les talons, en leur faisant un doigt d’honneur. Puis j’ai pris la main de mes parents et nous sommes partis, laissant une partie de mes origines comme des cons. Ils l’avaient bien mérité. Bon je suis passée pour une impolie mais la faute à maman qui insulte toujours en italien les chauffarts sur les routes. C’est d’ailleurs comme ça que j’ai commencé à apprendre l’italien, puis c’est venu plus naturellement par la suite et j’ai finalement était trilingue : français, italien et anglais. L’anglais est venu après, alors que j’avais douze ans. Je… je ne sais pas si j’ai vraiment envie d’en parler… suis vraiment obligée ?

A CONTINUER

avatar
The loneliest whale in the sea
Messages : 723
Dollars : 1686
Date d'inscription : 06/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Fév - 17:29
Bienvenue et bonne validation Maräa :glenn:


avatar
Nouvel arrivant
Messages : 3
Dollars : 10
Date d'inscription : 07/02/2018
Age : 17
Localisation : Quelque part en France
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Fév - 17:44
Merci beaucoup ^^
avatar
Boulet du siècle
Boulet du siècle
Messages : 586
Dollars : 591
Date d'inscription : 27/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Fév - 18:51
Et officiellement bienvenuuuue !

Bon courage pour la suite de la fiche et n'hésite pas si tu as des questions !



I see you standing there but you're already gone I'm holding your hand but you're barely holding on I'm kissing your lips but it just don't feel the same Am I dead there now, left living with the blame

(Disponible le week-end de 10h00 à 23h30 max. et en semaine de 20h30 à 22h30 max.)
avatar
Nouvel arrivant
Messages : 3
Dollars : 10
Date d'inscription : 07/02/2018
Age : 17
Localisation : Quelque part en France
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Fév - 19:11
Merci ^^ !

Serait-il possible d’avoir un délai supplémentaire pour ma fiche s’il vous plaît ^^" ? Je suis en tournage cette semaine et en vacances à la montagne les 3/4 de la semaine suivante... je ne sais donc pas quand je la finirai durant ces vacances donc je joue la carte de la sécurité
avatar
Administrateur
Administrateur
Messages : 244
Dollars : 239
Date d'inscription : 09/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Fév - 9:38
Enregistré,

N'hésite pas à nous faire signe de nouveau quand la fiche sera complète !


Contenu sponsorisé
Maräa Holson ~ La vie est courte, alors profite avant que le temps ne te meurtrisse ~ en cours
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maräa Holson ~ La vie est courte, alors profite avant que le temps ne te meurtrisse ~ en cours
» Splash You - La vie est si courte, alors profitons-en avant qu'elle ne nous échappe...
» La Grande Marée Qui Surbmergera Le Monde! (Résultat Des Sondages #1) [Avec de jolies images pour Tar... Car sinon il comprend rien...]
» batailles du Maréchal NEY
» Les maréchaux de l'empire Soult

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Linked-ink :: Personnages :: Papiers d'identité-
Sauter vers: