I wish I could touch the sky and join the stars / UNDERCO
avatar
Membre du forum
Messages : 41
Dollars : 48
Date d'inscription : 03/01/2018
Localisation : Parce que tu joues au flic ?
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 21 Jan - 17:05



"one lifetime
bonded until we die


Introverti  Amateur de sensation fortes Grognon Perturbé Solitaire Désinvolte Rêveur Protecteur Ambitieux Déterminé Calme Sarcastique Taquin Compréhensif Entreprenant Franc Irritable Angoissé Workaholic Sportif Dynamique Paumé Dangereux Méticuleux Doux Blasé Morne Volontaire Entêté Réfléchi


Khaï c'est quelque chose d'indéfini, c'est une chose en constante morphose. Une forme qui se profile à la surface déjà éclipsée par une autre pour tromper les apparences. C'est cette personnalité insaisissable et difficile d'atteinte, c'est un corps enjôleur et délicat comme les peintres en peignaient aux belles époques, ce sont des formes douces et limpides sur un corps qui vient à peine de quitter l'adolescence et la sculpture d'un corps d'adulte en façonage à qui on ne saurait pas quel âge donner. C'est le regard d'un ange déchu qui ne sait pas ou il se situe, la douceur d'une vie difficile, et la noirceur d'un univers cruel. Une malice furtive, un sourire imperceptible comme la caresse du vent.



✖️ Nom & Prénom : Khaï Valdur

✖️ Situation : Vit seul dans un mini appartement qu'il se paye.
Son père à disparu il y a quatre ans alors qu'il l'avait à peine retrouvé. Ce dernier était un homme mafieux au passé sombre, ancien proxénète, dealer de drogue, et taulard. Autrement suite à l'assassina de sa mère plus petit et de l'emprisonnement de son père il est passé de famille en famille d'accueil sans jamais vraiment s'être posé ou attaché réellement à une famille.

✖️ Occupation : Étudiant à pleins temps qui enchaine les jobs à la pele, pilote de rallye amateur plutôt doué. Une tête de classe qui passe sa vie à étudier dans son appartement.

✖️ Hobbies :
- être sur la route, se sentir grisé par la vitesse
- les sensations extrêmes à moto ou en bagnole.
- l'isolement
- observer son monde
- escalader la ville de nuit
- explorer des lieux interdits
- jouer avec le danger
- être dans son lit
- ne rien faire
- se construire son avenir
- jouer de la guitare acoustique.

✖️ Méprise :
- qu'on foute le bordel chez lui ou qu'on le salisse.
- les personnes qui le titillent trop souvent sans qu'il ne les apprécie
- qu'on parle tout le temps
- l'autorité
- la violence (dont il peut user néanmoins quand il est à bout)
- perdre son temps
- les visites à l'improviste

✖️ Phobie : Tous les bruits qui ressemblent à des coups de feux.

✖️ Ambition :
- devenir quelqu'un de reconnu, respecté pour son talent ou le travail qu'il fournit, homme d'affaires ou conducteur de rallye professionnel. .
- un homme au train de vie confortable, qui a tout ce qui lui faut à portée de main.
- mener une vie clean pas comme son père mal finit.
- retrouver son père disparu

✖️ Craintes  :
- finir comme un "raté". Un loser triste et sans but.
- ne jamais revoir son père.
- finir par disparaitre et oublié de tous.


si je devais dire un mot

"Te prend pas la tête à essayer de voir qui je suis ou à apprendre à me connaitre, je crois que tu n'y arriveras pas. Vie simplement les choses avec moi, sens les autant que je le fais et tu sauras qui je suis. Tout n'a pas besoin d'être comblé par des mots. J'aime observer le monde qui m'entoure, étudier les sens profonds qui s'y cachent et les mystères de la vie. Quitte le monde que tu connais et rentre dans le mien, je t'y ferais voir des choses que tu n'as jamais connu. Sache que je n'ai pas besoin des autres, je ne veux pas m'en encombrer. En revanche  j'ai besoin de fumer souvent pour calmer mes angoisses, briser les limites que je m'impose pour me pousser à toujours aller plus loin. Parce que je suis avide de vivre, que je veux pouvoir respirer à pleins poumons la vie qui défile même si je m'en sens prisonnier et pas capable. Quand je suis mal et que je dois me vider la tête c'est sur les routes que tu me retrouveras un casque sur la tête, parce que j'aime le vonbrissement d'un moteur en chaleur, et la route qui défile sous mes yeux. J'aime ces sensations extrêmes capables de me mettre en transe,le calme, la solitude, s’oublier au travers une quelconque activité que ça soit.


I need


• Une personne âgée, mâle ou femelle avec qui il aurait une relation tenue secrète du regard des autres, qui tient d'avantage d'une relation malsaine que saine, peut-être un peu de sm partagé, des jeux suggérés, une relation qui se passe de mots, dont Khai ne parlerait à personne. La relation serait basée sur une certaine confiance/compréhension mutuelle de l'autre tout de même mais elle ne serait pas saine dans le sens où il y aurait de la dépendance du côté de Khaï envers cette même personne. À voir comment l'autre personne se sent de réagir de son côté. Quelqu'un entre 30/40 ans serait idéal. À voir dans quel cadre ils se seraient connus.

• Une nenette qui a prit l'habitude de le croiser au café, qui le voyait souvent seul à sa table  le matin, de son air renfrogné, qui a finit par prendre l'habitude de venir le voir même si ça le faisait chier, de nature bavarde et qu'il a finit par accepter petit à petit. Le lien aurait une visée amicale et serait à développer inrp. Une genre de femme qui hésite pas à parler qui n'est pas gênée par les blancs ni le silence de l'autre, qui a un peu la joie de vivre quoi (sans être lourde.)

• Un pote avec qui il a prit l'habitude d'avoir sa dose d'adrénaline avec des courses, des virées et commet des interdits. La relation tiendrait un peu de défis mutuels et amicaux. Khai part souvent escalader les bâtiments de la ville une fois la nuit tombée, ça serait assez sympa à tester aussi !

• Du personnel médical :
- Son psychologue (FUTUR PRÉDÉF)
quelqu'un qui le suit depuis gosse avec qui il a gardé un certain contact et qui le guide.

•  Un homme/une figure qui pourrait se rapprocher de celle de son père, quelqu'un qu'il admire qui l'aiderait lorsqu'il aurait la tête trouble à retrouver ses esprits, une figure solide sur laquelle il peut se reposer parfois et de bon conseils. Celui dont on aurait tous besoin quand ca va pas.

• Des adultes.
Khai est assez mature pour son âge voir très avancé ce qui fait qu'il s'entend d'avantage avec des gens avec de l'expérience.
> Un homme une figure qui pourrait se rapprocher de celle de son père, quelqu'un qu'il admire.
> Des personnes qui le responsabilisent, pourquoi pas d'anciens patrons ou patrons actuels avec qui il bosse.

• Why not des amis, ça lui ferait pas de mal ou des gens qu'il supporte pas parce qu'ils l'agaçent. Énergique et omniprésent ? Tu risques bien de convenir.

Je vous laisse voir en fonction de ce que vous ressentez aussi.











TIMELINE EN COURS :





7 ans —




Khai passe de famille en famille durant toute son enfance, ne cesse de voir de nouveaux visages se succéder sous ses yeux. Distant et volatile il est cet enfant que décrira son assistant social Mr. Ravenwell comme "dissipé". Il rencontre pourtant Leyth à cette période de sa vie et elle le marquera de manière durable dans le temps.



8 ans —




Un homme prétendu son père surgit tout à coup dans sa vie pour l'emmener avec lui. Il rencontre alors les Galvez, Rafael et son fils Luis-Angel auprès de son père biologique. Il apprend à connaitre Luis. Une année passe tandis que lui et son père semblent avoir des difficultés à s'entendre.

9 ans

Tout semble aller mieux. Khor et lui se découvrent et se dévoilent l'un à l'autre, ils s'apaisent chacun en tant que père et enfant, apprennent à se connaitre. Luis devient son meilleur ami, Khai le suit partout. Les deux enfants passent de nombreux après-midi à jouer ensemble.



12 ans —




Peu avant la disparition soudaine de son père Khai parvient à revoir Leith pour lui donner des nouvelles. Il lui raconte comment tout est devenu plus beau dans sa vie, qu'il a l'impression d'enfin connaitre une vrai vie de famille et prend de ses nouvelles.

Peu cette belle journée insouciante, le monde et les gens s'effondrent autour de lui.

Il ne parle plus de sa vie à Leith mais il l'aide à faire le mur avec son grand-père.



16 ans —




Ca fait quatre ans que Khai vit chez les Galvez depuis la disparition de Khor. Quatre ans qu'il voit Rafael s'effondrer petit à petit et se perdre lui-même. Quatre ans que Luis devient de plus en plus distant, qu'il rentre tard le soir et ne lui adresse presque plus un mot. Qu'ils ne partagent plus rien.

Khai se renferme sur lui-même, trop affecté de voir Rafael et Luis se murer dans le silence de leur vie pour se concentrer dans ses études. Il est excellent élève mais très isolé de fait. Au lycée à. cause de ses expressions sinistres il fait peur et est qualifié d'étrange. Il repousse les maigres tentatives d'approches qu'on a à son égard.

Pour se soulager et avoir un exutoire à ses émotions il se découvre une passion pour les sensations fortes sur parcours… et il harcèle les postes de polices pour voir s'ils ont des nouvelles de son père.


17 ans —




Diagnostiqué dépressif par son psychologue ce dernier le presse de faire quelque chose pour faire bouger la situation qui l'atteint beaucoup trop.

Le jeune Valdur quitte l'appartement des Galvez incapable de tenir l'ambiance maussade et malsaine de la maison qui l'affecte de plus en plus. Il se sent seul et désemparé en débarquant dans son nouvel appartement.

Il continue de régulièrement aller au poste de police pour demander s'ils ont avancé sur l'enquête de la disparition de Khor.


22 ans —




Khai va mieux. Il bosse toujours ses études supérieures en même temps qu'il bosse pour payer son loyer, mais Khai ne sort pas. Il s'est trop habitué aux cloitres de quatre murs d'une pièce, monde rassurant et apaisant qui le protège de son insécurité constante.

Il continue seulement de pratiquer ses passions pour le bitume et la vitesse.

Luis ? Et bien ils se revoient de temps à autre mais sous le tapis de leurs sourires se terre de nombreux non-dits pleins d'amertume, alors il compose avec non sans continuer d'en vouloir au Galvez de l'avoir laissé seul quand il avait besoin de lui.








J'aurais souhaité ne jamais m'éveiller.
avatar
Membre du forum
Messages : 41
Dollars : 48
Date d'inscription : 03/01/2018
Localisation : Parce que tu joues au flic ?
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 21 Jan - 17:05


"in my heart


cette indiscible affection






L. Angel Galvez


#"frère", meilleur ami•••
Luis. C'est mon seul véritable ami. Quoi que dernièrement je me demande ce qu'il est vraiment pour moi. Dans ma tête il sera toujours un rayon de soleil qui m'apporte un brin de lumière, de la joie et des souvenirs agréables.

Angel comme disait mon père, a été le premier et seul véritable ami que j'ai eu depuis. ma plus tendre enfance.  Je sais qui il est, ce qu'il a vécu sous ses airs innocents et les dérives vers lesquelles il peut tendre. Je sais ce qui se cache derrière ses sourires et ses attitudes désinvoltes, derrière la façade de sa gentillesse. Je connais sa souffrance et ses démons autant qu'il connait les miens, mais depuis un certain temps j'ai l'impression que la vie ne cesse de nous séparer.

Depuis la disparition de mon père en fait.

J'aimerais bien redevenir comme avant, comme cul et chemise, mais je sais pas si ça se refera un jour, je sais juste que j'ai gardé une saveur amère de son absence. Je lui en veux de me laisser de coté, de m'oublier pour préférer d'autres choses bien plus futiles dont je vois pas l'intérêt que ça lui apporte. J'en ai marre d'avoir affaire à un putain d'égoïste, parce que c'est mon pote et j'ai besoin de lui mais il est jamais là. Je le déteste. Je le déteste et je l'adore, mais il me rend fou.

Leith Payne


#petite soeur •••
Leith je la connais depuis des années même si on s'est plus revu depuis longtemps. On a été fut un temps à L.A dans la même famille d'accueil. J'en ai gardé un bon souvenir, elle a été la première fille à m'intéresser, on se comprenait un peu l'un et l'autre dans cet univers de famille d'accueil tout était un peu impersonnel. Je l'aidais à rejoindre son grand-père dont elle parlait souvent et je la couvrais pour lui rendre service. J'me souviens de cette petite bulle de bonheur qu'on avait partagé à ce moment sombre de nos vies, et qu'on a jamais véritablement lâché puisqu'on a toujours gardé contact l'un et l'autre même sans s'être revus. On s'était perdus avec les aléas de la vie de chacun mais on s'est retrouvé après deux ans de conversation sms alors que je croyais qu'elle était ailleurs elle était à New York elle aussi…. Que quelqu'un la touche ou lui fasse du mal et je lui referais le portrait ou pire, mais qu'on touche pas ma Lethy, déjà que je supporte pas bien de la laisser seule. C'est comme… un membre de ma famille, un peu comme Luis. Je supporterais pas qu'il leur arrive un truc.
Cecilia Henssler



#l'eau&lefeu présence appréciée et adrénaline savourée
{ À RP } Cacilia. C'est le nom de cette femme qui m'a surpris un bel après-midi. J'étais sur la route peinard, à presser la pédale pour un plaisir solitaire quand tout à coup une autre voiture à déboulé pour me faire de l'ombre. Une course en a découlé, on a frôlé les autres voitures tout en avalant les kilomètres au compteur jusqu'à finalement quitter l'autoroute après un moment qui semblait sans fin. Piqué de curiosité je l'ai suivie puis me suis garé pas loin pour aller voir qui m'avait tenu tête comme ça, puis j'ai découvert une femme non sans étonnement a l'allure aussi détonnante que sa personnalité pouvait l'être. Assurément une personne capable de me faire sortir de mes gonds si elle me faisait chier mais une présence tellement agréable pour moi. J'aime les personnes de caractères qui savent ce qu'elles veulent, et qui n'ont pas froid aux yeux et c'est exactement ce qu'elle est. Je l'ai pas dit mais j'ai pris mon pieds ce jour là.

Klaus Henssler


#miroir miroir•••
Klaus je l'ai rencontré plus jeune. C'est un homme qui a quelque chose de grave dans l'oeil, une lueur à peine discernable si on y fait pas attention. L'expression d'un gars qui a un peu trop souffert qu'il traine avec lui comme un boulet. Je le comprends au fond, même sans qu'il ai besoin de parler. Je sais ce que c'est de passer dans la merde au cours d'une vie par fatalité. Ça use l'esprit et ça éreinte le corps. Il a autant cette agréable attitude que cette sombre aura que je lui descelle et qui parfois me déstabilise un peu, mais je l'admire de s'en sortir aussi bien

Finalement on se ressemble un peu tous les deux.  Je l'ai pas revu depuis un moment le Klaus mais je sais que sous les couches de crasses ça reste quelqu'un de bien qu'à besoin de se reconstruire, lui aussi et sa présence me rassure.

©️ Codage par Amaranthe, tous droits réservés.




J'aurais souhaité ne jamais m'éveiller.
avatar
Membre du forum
Messages : 41
Dollars : 48
Date d'inscription : 03/01/2018
Localisation : Parce que tu joues au flic ?
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Avr - 15:00


"in ur ass


une haine dangereuse





©️ Codage par Amaranthe, tous droits réservés.




J'aurais souhaité ne jamais m'éveiller.
avatar
Membre du forum
Messages : 41
Dollars : 48
Date d'inscription : 03/01/2018
Localisation : Parce que tu joues au flic ?
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 21 Avr - 12:32
MAJ : ajout de timeline




J'aurais souhaité ne jamais m'éveiller.
Contenu sponsorisé
I wish I could touch the sky and join the stars / UNDERCO
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]
» Japan Touch Haru
» A TOUCH OF EVIL
» HLM ◮ OH, You Touch my Tralala ... mmh, my Ding Ding Dong
» | CK006 | Du poisson...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Linked-ink :: Personnages :: Gestion du Personnage :: Relations-
Sauter vers: