i'm gonna lure you into the dark ▬ rick
avatar
Invité
Invité
Lun 13 Nov - 2:59
I'M GONNA LURE YOU INTO THE DARK
THE DANGER IS I'M DANGEROUS
Ce soir là, il faisait froid. Si froid. Même la peau d'Elijah n'était pas aussi froide que cette soirée-là. La noirceur était tombée depuis quelques minutes et il savait ce que ça voulait dire; il était temps d'aller travailler. Enfin, bosser ... plutôt s'amuser. Parce qu'être dealer, pour lui, c'était avant tout un péché mignon. Un plaisir qui lui donnait des frissons. Qui lui permettait d'être ce qu'il était sans même avoir a essayer de le cacher. Parce que les gens s'en fichait bien que leur dealer soit un vrai psychopathe; tant qu'ils avaient leur dose quotidienne. Et puis, il fallait l'avouer, c'était un métier dans lequel il pouvait laisser aller son côté agressif; il devait souvent user de la force pour arriver à ses fins, et devait faire preuve d'une violence sans noms à bien des reprises.

Vingt-et-une heure trente. C'était l'heure. Elijah enfila ses basket à l'allure presque neufs et mis son trench coat avant de sortir en verrouillant la porte de son appartement. Il vérifia à plusieurs reprise s'il avait tout son stock dans son manteau, puis se dirigea non loin du Hellfire, dans une petite ruelle qui semblait toujours abandonnée et malfamée.

Une fois arrivé à son endroit de prédilection pour faire ses affaires, il n'eût même pas à attendre cinq minutes qu'un client, puis deux, puis trois se présentèrent. Les échanges se passaient bien, jusqu'à ce qu'Elijah voit une silhouette familière se dessiner à l'horizon; Ethan. Un drogué parmi tant d'autres, mais surtout, un drogué qui ne payait pas. Elijah avait fait l'erreur de lui fournir un peu de coke sans le faire payer sur le champ et n'avait jamais vu l'argent à ce jour. Il n'avait d'ailleurs pas revu la tête d'Ethan jusqu'à ce soir, même s'il avait essayé de le traquer. Il termina rapidement la transaction avec laquelle il était occupé puis se dirigea d'un pas exagérément rapide vers Ethan. Une fois arrivé à une distance raisonnable de celui-ci, il lui asséna un énorme coup de poing au visage, ce qui fît tomber le jeune homme par terre.

▬ Putain ! Tu me dois du fric, Ethan. A shitload of money. T'as deux choix: d'un, tu me le donnes tout de suite. De deux ... bah tu me le donnes tout de suite.

Il lança un sourire nonchalant vers le jeune homme qu'il venait pourtant tout juste de frapper avec une force phénoménale. Alors qu'Ethan se revelait, Elijah continuait de s'avancer doucement en se craquant les jointures.

▬ J-j'ai pas ton fric,
Eli' ... mais j'ai besoin d'une dose, s't'eplaît, j'te jure j'te paie demain !


Elijah s'arrêta net de marcher en penchant la tête légèrement. Le payer demain ? Lui donner une autre dose ? Il le prenait certainement pour un gros con. Et bon sang, ce qu'il n'aimait pas qu'on le prenne pour un espèce de grand naïf ! On devait le craindre. Le craindre, bordel ! Il sorti un canif de la poche de son manteau et regarda Ethan en souriant exagérément.

▬ Tss tss Ethan ...
tu sais ce qui arrive, quand on oublie de me payer.


Alors que son sourire se tordait en un rictus malsain, Elijah s'empressa de courir vers sa proie et de se jeter sur elle. Il balança le jeune homme par terre, sur le dos et se tenait au dessus de lui, l'empêchant de s'enfuir avec ses jambes. Il caressa son canif de sa main libre puis le laissa se balader sur la joue d'Ethan. L'effleurant doucement, puis le coupant profondément. Un rire absent s'échappa d'entre ses lèvres alors qu'il entendant le jeune homme crier sous la douleur. Il lui asséna un autre coup de poing au visage, faisant éclabousser le sang qui coulait de sa plaie ouverte. Sa main étant maintenant couverte d'hémoglobine. Douce sensation. Alors qu'il allait faire une nouvelle entaille sur la peau de sa victime, une douleur aïgue lui traversa le bas du ventre. Ethan venait de lui foutre un coup de jambe .. entre les jambes. Sous le coup de la douleur, Elijah roula sur le côté, laissant ainsi une ouverture au jeune homme, qui, ne perdant pas une seule seconde, s'était relevé pour s'enfuir en courant.

▬ AAARHG BORDEL !!!

Il laissa s'échapper un cri bestial alors qu'il se tordait de douleur en voyant Ethan s'en aller, titubant. Après quelques minutes, la douleur s'estompa et Elijah pu enfin se relever. Ethan lui avait échappé. Pour la première fois, une proie lui avait filé entre les doigts. Tellement facilement. Il fouilla dans la poche de son trench coat pour trouver son paquet de cigarettes ... vide. Il laissa s'échapper un juron avant de se diriger vers le Hellfire, bureau de tabac dans lequel il avait l'habitude d'aller. Il lui fallait une cigarette pour se calmer, sinon il allait littéralement tuer quelqu'un.

Il passa finalement la porte du petit magasin et se dirigea d'un pas rapide et énervé vers le comptoir. La rage brûlait au fond de ses pupilles et il était toujours couvert de sang. Mais il s'en fichait. Oh, combien il s'en fichait.

▬ Hé toi ! Un putain de paquet de Malboro, tout de suite.

Décidément, il n'avait pas la tête à être poli ce soir. Cet espèce de tronche de fausse couche l'avait bien mis en rogne. Il avait besoin de ses clopes. Et vite.

©️ rolly
avatar
Membre du forum
Messages : 177
Dollars : 637
Date d'inscription : 26/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 25 Nov - 10:34
So you think you can own me like you do ?Il n'a pas besoin d'être dehors pour se les geler.

Tout ça parce que le Hellfire était mal isolé.

C'est en ses journées qu'il avait envie de tout casser. Rick appuie son dos contre le comptoir au départ du dernier client qu'il a méprisé tout haut en lui disant de se casser et que cette merde et mauvaise pour lui. Parce qu'en plus de ça il est désagréable, hypocrite et condescendant. Quelle ironie est ce, alors que lui fait aussi des pauses pour fumer cette même merde.

Il désole dans son agressivité, justifié par un climat assez détestable. Il lui ressemble au final, à brûler ses doigts de froid la seconde où il sort du bureau, à pousser les autres à se couvrir pour leur pommes. Il n'en n'a pas grand chose à faire. Pas aujourd'hui.

Il pense que si il rentre et ferme plus tôt qu'il devra se confronter une heure de plus dans son insomnie habituelle et dieu sait qu'il apprécie les siestes lorsqu'il arrive à en prendre. Là, en ce moment là il se sentait bien trop cassant pour se reposer. Rick se voudrait extérioriser le mal qu'engendre le froid sur l'entièreté de son enveloppe charnelle en plus des pensées brouillonnes et maladives qui l'occupent dans le silence. Il est tard, et c'est pas comme si il pouvait compter sur la présence d'un aimable client pour lui tenir compagnie et le distraire de ses problèmes.

Le bureau de tabac n'était pas particulièrement bien placé pour y faire que des belles rencontres. Ainsi dire le soir Rick était particulièrement prudent de quels portraits y entraient pour lui parler. Il en a vu des cas, des junkies peu éloquents et vulgaires, des filles de rues espérant le charmer et obtenir ce qu'elles souhaitent, des particuliers plus, dangereux des fois.

La manière dont se pavanait cette populace à venir le voir en disait bien beaucoup sur eux. Quand confronté à beaucoup plus bavard que lui - souvent, Rick remarque qu'il ne parle pas autant qu'à l'époque à en saouler ses potes les plus proches - il fait le rôle de psy, il écoute ce qu'on a à lui dire parce que l'univers est fait de phénomènes. Rick s'y intéresse le temps qu'on lui en parle, reprend ce même sujet un peu plus tard dans la semaine pour les habitués qu'il connait bien plus qu'ils le connaissent.

Y'en a qui lui beuglaient dessus. Genre, le gars qui vient de passer le seuil de sa porte à taper du pied comme un gosse à qui on a pas donné ses bon-becs.

Un "habitué" qui a oublié son visage mais dont il a mémorisé le sien

Un "habitué" qu'il n'a pas vu il y a un bail, et tant mieux

En plus d'être instable à le traiter de il ne sait-plus-quoi

C'est un de ces dangereux

Un de ces détraqués.

▬ Hé toi ! Un putain de paquet de Malboro, tout de suite.

Pftthahahaha. Ouais.


((Il s'attendait à plus intimidant, Rick))

((Déçu il cherche donc à le provoquer))

▬ La flemme.


Simple, et direct.

© 2981 12289 0


Rick fait des jeux de mots en #002347

---

Tired of the way things have beenDon't you tell me what you think that I could be
I'm the one at the sail
I'm the master of my sea
i'm gonna lure you into the dark ▬ rick
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I'm gonna lure you into the dark ♦ Kylie & Onisim
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» land speeder dark eldar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Linked-ink :: New York :: Manhattan :: Services & Co. :: Le Hellfire-
Sauter vers: