You talkin' to me ? - Chunk
avatar
Chunk Norris
Messages : 1578
Dollars : 2640
Date d'inscription : 17/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 19 Oct - 18:35
Gabriel HarveyInfos généralesRésuméSujets de RP► Âge : 46
► Métier : Homme de main
► Particularité : Un sourire d'ange, en travers des joues
► Orientation sexuelle : "Hétéro" (Bi dans les faits, qui se renie) Paumé
► Situation : Le coeur trop pris, plein à craquer. La faute à Dieu.
► Famille : Un frère & une fille de coeur
► Avatar : Tommy Flanagan
Il y a dans le fond des prunelles la colère, les résidus de celle-ci qui lui colle aux traits, sur le rond des phalanges abîmées. Il y a la vie qui marque le visage, poids des années et des hommes aussi. Un sourire d'ange pour un type qui en porte le nom, belle et foutue ironie dont il se passerait bien, mais ça le ronge encore et encore, toutes les nuits et il en peut plus de vous, du monde. Alors tu vois, ce vieux cabot, il montre plus que les crocs, montre que ce que les gens verront de prime abord : un gaillard de pratiquement deux mètres, pesant sa centaine de kilos, les quatre en plus sont bonus, c'est le poids des années passées, ça. Le poids des regrets, des remords, du bonheur qui s'est fait la malle. Lua, Lua, où es-tu, petit ange ?

Maintenant, tu remarques que le mec fait plus que survivre, envers et contre tous, avec peu d'entre vous. Alors il aboie et mord, il se bat comme il respire, vit de l'ivresse, noie sa cervelle dans les flasques pour que la brume le fasse dormir lourdement. Le mal de crâne est quasiment quotidien et ça l'apaise quelque part. Dégage où il te fera regretter d'avoir croisé sa route, le vieux corniaud qui se pense plus capable d'apporter quoi que ce soit de bien à qui que ce soit. Dieu, il sait la vérité. Il sait toutes les coutures fragiles, celles qui se cachent sous le cuir, qui peuvent se montrer un peu trop facilement quand on parvient à le dompter, la vieille canaille. Si tu t'accroches, ça peut valoir le coup. Mais soit prêt à assumer. Parce que lui, il est trop fatigué.
Pas de Merci ft. Cecil C.
Dios Mira ft. Cecil C.
Gamine ft. Ani S.
Ride ft. Ani S.
Come On ft. Koda A.
Séquestration ft. Koda A.
Chapitre 1 ft. Koda A.
Un partout ft. Koda A.
Hors des Murs ft. Koda A.
Hermano ft. Selen M.
Devil in Disguise ft. Koda A.
Célébration ft. Koda A.
Stalker ft. Koda & Selen
First Rencard ft. Koda A.
Kiss my Ass ft. Koda A.
Repas d'Famille ft. Jesse R.
Taureau et Matador ft. Jesse R.
Amen. Stand Alone
© 2981 12289 0



Memories consume
Like opening the wound
I'm picking me apart again
avatar
Chunk Norris
Messages : 1578
Dollars : 2640
Date d'inscription : 17/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 19 Oct - 18:36
Famille sans choixJesse RodriguezLe cousin trouvéMais d'où tu sors, toi ? [En cours]
© 2981 12289 0

Liés sans le sangSelen MehrmannVie LiéeSelen, c'est toute ma vie, bien plus encore. Tu le sais pertinemment, toute l'importance que tu peux bien avoir dans celle-ci. Les années passées à tes côtés, à t'écrire des putains de lettre. Tu te rends compte que j'ai jamais écrit pour personne d'autres que toi ? J'aurais été illettré que j'aurais appris à écrire juste pour te donner des nouvelles du front. Je me suis jamais posé la question de s'il fallait ou non le faire. C'était une évidence, comme si ça venait de plus haut que nous. Alors, ouais, t'as jamais quitté ma vie, mes pensées. On se connaît depuis gosse et on s'est jamais quittés depuis. Même quand j'étais pas là pour toi, t'étais gravé dans mes pensées. Et quand on me demande qui t'es pour moi, je réponds toujours la même chose, que t'es mon frère, même si c'est bien au-delà de ça.

Si tu crèves, je meurs avec toi. Si tu souffres, c'est pareil. Et si tu chiales Selen, je pleure aussi. T'es mon second souffle, ma vie, ma rédemption. T'es celui pour qui je peux prier parfois, pour supplier Dieu de te rendre putain d'heureux, parce que moi, j'en suis incapable. À cause de Lui, d'ailleurs. De mon vieux, aussi. On a pas le même père mais je sais qu'on a le même sang, quelque part. On est fait de la même pierre et au coeur de celle-ci, y'a que toi qui peut sentir quand l'eau l'érode. T'es mon tout, ma vie, celui à qui je me suis lié volontairement, à jamais. Et quoi que puisse en dire Dieu, tu seras celui que j'ai choisi. Hermano pour les autres, Selen pour l'intime. Te quiero.
Fille de personneCoeur liéL'âge d'être ma fille, des grands yeux noirs, des cils capable de faire flancher n'importe qui. Et ses lèvres, toujours trop rouge. Toujours habillée de façon à faire croire qu'elle est une adulte, pour que je cesse de voir une gamine en elle. Pourtant quand je la prends entre mes bras, lors de nos silences, c'est parce que je la vois que comme ça, comme une gamine que j'ai pas envie de toucher. Dans ses yeux, y'a des océans trop sombres, dans lesquels je me noie des heures entières. Et quand elle passe ses bras autour de mon cou, pour frôler de ses lèvres les miennes, pour voir si je vais finir par lui céder un jour, je me demande si j'aurais pu la sauver un jour. De ces océans trop sombres.

Elle façonne mon cœur, me fait devenir père quand elle rêve que je sois un homme. Et quand je la repousse, elle se prend à rêver que je puisse un jour être un père pour elle. Je pourrais tuer pour elle, je pourrais ravager la terre entière, juste pour un rire d'elle, pour un sourire, pour la douceur de sa peau contre la mienne, lorsqu'elle fait sa sale gosse capricieuse. Je pourrais faire tellement de choses, juste pour ses beaux yeux. Sauf lui dire un jour à quel point je l'aime, d'à quel point je pourrais tout faire pour elle. Au fond, il n'y a pas besoin. Elle a qu'à me regarder la voir.
Koda AntonescuAme LiéeC'est compliqué, entre nous. C'est le moins qu'on puisse dire. J'ai eu l'impression de n'avoir pas mon mot à dire, quand on s'est vus pour la première fois. Comme si Dieu avait décidé de me frapper d'une évidence. Que j'étais pas prêt à voir. Que je ne voulais pas accepter. J'ai lutté contre, réellement. Maintenant, je sais plus tellement ce que tu es pour moi. Je me sens toujours pas prêt pour toi.

Échanges sms/appels : ici.
© 2981 12289 0

Amitiés sans fardsCecil CardiganLa force tranquilleJe sais pas trop comment tu as fait ton compte, mais je crois qu'on peut dire que malgré tes airs de labrador mélangé à du saint bernard, t'as réussi à dompter un peu le vieux corniaud que je peux être. Autour d'une tasse de café, avec des clopes, après m'avoir sauvé la vie. Faut bien avouer que pour une fois dans celle-ci, je regrette pas forcément un sauvetage.
Ani ShahLa reporter en devenirToi, c'est un peu particulier. Des airs d'ailleurs et tellement d'ici en même temps, la désillusion américaine qui trotte dans ton regard quand tu bouges pour des pauvres types comme moi qui n'en valent pas le coup. Le corps fait pour être désiré, entretenu dans le vice qu'on te demande encore et encore. Et moi, là, face à toi, à regarder ton visage, à décortiquer tes expressions, tes faux semblants qui se cachent derrière une dance lascive.

Je sais pas pourquoi je t'ai approché un jour. Je crois que je voulais un moment de répit, un moment où je pouvais te regarder dans le blanc des yeux sans plus que tu bouges pour tenter de me faire perdre la tête. Un moment où Blue rencontre Chunk, jusqu'à ce qu'Ani fasse surface. T'as éclos et c'est beau à voir. Et depuis, j'ai envie de voir tes photos, tu sais. Vis ta vie, gamine. La laisse pas filer.
Mimjka AntonescuLa protégéeJe venais pour faire la guerre à l'origine, mais t'as réussi à me séduire un peu, avec tes grands airs candides et pleins de douceurs. Même pas le temps de discuter réellement et t'as marqué légèrement de ton empreinte ma mémoire. Le hasard a bien fait les choses en remettant ton frère sur ma route, parce qu'autrement, t'aurais vécu l'horreur, celle de la découverte que l'être Humain n'a rien de bon en lui souvent. Un fer rouge sur ta vie, un marquage qui aurait été indélébile.

J'ai accepté le fardeau qui est le tien, par dessus mes propres épaules. Tu fais partie de ces gens à qui j'autorise de venir alléger leur coeur entre le creux de mes bras. Tu peux pleurer de tout ton soûl, hurler ta peine ou ne rien dire, te laisser juste bercer par ce vieux souffle qu'est le mien. Et si tu demandes, je te dis que le monde n'a rien de beau, de fantastique. Je suis l'amertume que tu recherches quelque part, je crois. Celui qui dit sans faillir que tu auras de nouveau mal, un jour. Mais qui derrière te dit que tu relèveras. Parce que j'y veillerais personnellement, à ce que ce soit le cas.
© 2981 12289 0

Colère sans retour@Nom du personnageintitulé du lien//
@Nom du personnageintitulé du lien
//
© 2981 12289 0



Memories consume
Like opening the wound
I'm picking me apart again
avatar
Chunk Norris
Messages : 1578
Dollars : 2640
Date d'inscription : 17/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 19 Oct - 18:46
Open pour de vrai, j'ai ma case à lien, c'est bon.



Memories consume
Like opening the wound
I'm picking me apart again
Contenu sponsorisé
You talkin' to me ? - Chunk
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tracy CHAPMAN
» now if we're talking body you've got a perfect one so put it on me (eryk, 6.02, 02h21)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Linked-ink :: Personnages :: Gestion du Personnage :: Relations-
Sauter vers: